Mince ou ronde, l’idéal beauté fait son tour du monde (2)

Suite de notre tour du monde des canons de la beauté. Les hommes préfèrent-ils les rondes ou les maigres ? C’est la question à laquelle nous tentons de répondre et qui varie en fonction des cultures. Car si, dans certains pays, la traque aux kilos superflus tourne à l’obsession, dans d’autres, la séduction d’une femme se mesure avant tout à ses rondeurs.

Et, en France, qu’en est-il ?

la-goulue1Comme chez nos amis Occidentaux, il est très difficile d’échapper au diktat de la minceur. Et pourtant, historiquement, il n’en fut pas toujours ainsi. Souvenez-vous des peintures de la Renaissance, sur lesquelles on affichait une nette préférence pour les corps charnus et potelés. Idem pendant la Belle Epoque (1896-1906) et durant les Années folles (1920-1929) où les belles femmes plantureuses étaient très largement sollicitées. On se souvient encore des stars de l’époque, comme la Goulue, Joséphine Baker, Mistinguette.
Puis c’est la mode qui imposa sa loi. L’heure est à la fluidité, la transparence, plus rien n’est désormais camouflé. C’est donc au corps de se faire beau. C’est ainsi que nous nous sommes dirigés vers la culture de la minceur. La maigreur, pas vraiment, car le français reste tout de même un latin, qui aime les formes. C’est pourquoi, les magazines ont autant surfé sur la vague Laetitia Casta, jolie, mince, tout en étant plantureuse.
Et question mensuration alors ? La Française n’a pas à se plaindre. Un petit 1,63 m pour quelque 61 kilos (statistiques INSEE), ce n’est pas la taille mannequin, mais ce n’est pas non plus la catastrophe. La France se classe d’ailleurs bien bas dans le palmarès de l’obésité établi par l’OCDE, avec seulement 9,4% de personnes obèses. Et pourtant ! Les Françaises se trouvent, pour une bonne majorité d’entre elles, trop grosses et adorent s’infliger des restrictions alimentaires pour perdre illico ces quelques kilos superflus.

L’Afrique, où l’attrait pour les corps voluptueux

Dans les pays du Maghreb, la beauté féminine a longtemps été jaugée à l’aune des kilos superflus. Comment envisager une traditionnelle danseuse du ventre épaisse comme un fil de fer. C’est tout simplement inenvisageable ! Pire, les femmes sont bien souvent grasses et cultivent certains secrets pour conserver leur forme. Certaines font même des régimes grossissants en mélangeant des graines d’helba (fénugrec) dans leur nourriture. Riche en acide gras insaturé, en glucides, lipides et vitamines, cette très ancienne plante aurait pour effet de stimuler l’appétit. Et oui, beaucoup de nord-africaines échangent sur les forums des recettes à base d’helba, comme dans du lait ou dans le couscous.
En Mauritanie, on force, encore de nos jours, les jeunes filles d’une dizaine d’années à ingurgiter d’énormes quantités de nourriture. L’objectif étant de grossir le plus possible, la rondeur étant synonyme de beauté et de richesse. Mais aujourd’hui, de plus en plus de jeunes femmes s’éloignent de ce diktat de la grosseur et refusent un tel gavage.africaine
En Afrique noire, les canons de beauté sont nettement plus diversifiés. Rien à voir entre la silhouette longiligne des Massaïs au Kenya ou les Tutsi du Rwanda, avec les opulentes mamas togolaises ou camerounaises. Chez certains peuples, l’embonpoint reste toujours un symbole de force. La maigreur y est rejetée car c’est un signe de pauvreté. Qu’à cela ne tienne ! Pour acquérir un ventre bombé et des fesses volumineuses, ils se livrent, comme en Afrique du Nord, à des cures intensives de lait et de bouillie de sorgho, soit treize mille calories par jour. De la pure folie pour un esprit occidental comme le nôtre ! Ainsi, ils peuvent prendre jusqu’à 20 kilos en deux mois.

Et vous, vous êtes plutôt régime grossissant ou amincissant ???

E. B.

Pour lire, ou relire, le premier chapitre de cette série, cliquez ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Mince ou ronde, l’idéal beauté fait son tour du monde

Si, dans certains pays, la traque aux kilos superflus tourne à l’obsession, dans d’autres, la séduction d’une femme se mesure avant tout à ses rondeurs. D’une culture à une autre, rien de plus fluctuant que les canons de beauté… Nous commençons cette série avec le monde occidental et asiatique, où la culture de la mineur […]

L’Avocat, source de vitamines

Généralement reconnu pour son pouvoir énergétique élevé, 138kcal pour 100 grammes, l’avocat est pourtant une grande source de vitamines dont la C, la B9 et la E, ainsi que du potassium et du cuivre. Un véritable cocktail de vitamines et minéraux ! Fruit oléagineux et donc riche en graisse, l’avocat est essentiellement constitué de graisses […]

L’Aubergine, capteur de graisses alimentaires

A classer dans la catégorie « les moins sucrés » D’une faible valeur calorique, l’aubergine possède un fort pouvoir antioxydant, en particulier sa pelure. Riche en eau, ce légume est pourvoyeur de fibres, de minéraux et de vitamines, et a l’avantage de capter les graisses alimentaires qu’elle emprisonne dans ses fibres. Ce qui a pour […]