Le bisphénol A, facteur aggravant de l’obésité et de diabète

bisphénol diabète obésitéOutre des risques sur l’environnement, en particulier sur le monde aquatique, l’exposition au bisphénol A (BPA) a des effets sur le corps humain. Les risques sur le système reproducteur, sur le cerveau, sur la thyroïde, sur le système immunitaire, sur l’intestin, sur la prostate (cancérogénicité) et sur le sein (cancérogénicité) ont déjà été établis par des études scientifiques.

Le BPA : perturbateur endocrinien

Dernièrement, des chercheurs français de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (IGFL, ENS de Lyon/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1) ont publié une étude dans The Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology qui tend à montrer le rôle du bisphénol A dans le phénomène d’obésité.
Considéré comme un perturbateur endocrinien et hormonal, le bisphénol A agirait sur le diabète, sur les maladies cardio-vasculaires et sur le métabolisme lipidique et glucidique. Pour en arriver à ce résultat, les chercheurs ont effectué des tests sur des poissons-zèbres. Ils ont ainsi constaté que le BPA agissait 1000 fois plus sur le récepteur nucléaire ERRy (actif dans la sécrétion d’insuline chez ce même poisson, chez les souris ou chez les humains) que sur les œstrogènes, perturbant ainsi les messages envoyés au cerveau.
Ainsi la surexposition d’ERRγ au bisphénol A pourrait être un acteur majeur l’obésité induite par le BPA chez les nourrissons, ainsi que sur les troubles du comportement à l’âge adulte.

Un contrôle renforcé nécessaire

Ces scientifiques pointent une fois de plus les dangers du bisphénol A. Réduire son exposition (notamment pour les femmes enceintes, car le placenta ne protège pas l’embryon du bisphénol, et le nourrisson) et réévaluer son impact sur la santé humaine : voilà la conclusion de cette étude.
Pour rappel, l’utilisation du bisphénol A dans l’industrie du plastique a démarré dans les années 60. Et, c’est seulement dans le milieu des années 2000 que les autorités sanitaires internationales ont commencé à réglementer son usage. Dès 2008, le Canada a interdit, au nom du principe de précaution, le bisphénol A dans les biberons. En mars 2011, l’Union européenne a interdit la fabrication des biberons contenant du BPA. En septembre 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire française a proposé d’étiqueter les produits avec du bisphénol A. En 2015, une loi interdisant son utilisation pour tout contenant alimentaire devrait entrer en vigueur en France.

E. B.

Pour consulter l’étude sur le site du Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology, cliquez ici
Rendez-vous sur Hellocoton !

Velouté de céleri

Temps de préparation : 15 minutes Temps de cuisson : 5 minutes Nombre de personnes : 4 Ingrédients : – 1 céleri-rave – 2 pommes de terre – 100 g de crème fraîche allégée – 1 cube de bouillon – Persil – Sel, poivre Préparation : – Épluchez le céleri et coupez-le en gros dés. […]

Révolution technologique : les objets connectés pour faire du sport et maigrir

La technologie s’est véritablement emparée de notre quotidien. Sa dernière « trouvaille » : les objets connectés pour faire du sport, pour rester en bonne santé ou perdre du poids. Le but : atteindre ses objectifs en quantifiant les performances en temps réel, c’est le « quantified self », l’automesure. Vous devenez ainsi votre propre […]

Toasts au saumon

Temps de préparation : 5 minutes Temps de cuisson : 5 minutes Nombre de personnes : 8 Ingrédients : – 8 petites tranches de pain aux céréales – 8 cuillères à soupe de fromage blanc 20 % – 3 cuillères à soupe de tarama – 2 tranches de saumon fumé – Citron – Baies roses […]