Actu

Les nouvelles études scientifiques sur la minceur, des nouvelles mises sur le marché de médicaments antiobésité, un nouveau scandale pharmaceutique ou les politiques de lutte contre l’obésité, retrouvez ici les dernières actus du monde de la diététique et de la nutrition. Pour ne plus se faire avoir, pour connaître les dernières tendances en matière de crèmes amincissantes ou d’activités sportives à la mode. Parce que mincir n’est pas qu’une affaire esthétique, c’est aussi, et avant tout, une question de santé publique, car l’obésité et le surpoids touchent de plus en plus de citoyens. L’information est capitale dans le domaine de la nutrition.


En mai, mange (presque) ce qu’il te plaît !

aliments maiManger bon, manger sain, manger de saison, tout en mangeant diététique, voilà ce que nous vous proposons chaque mois. En mettant en avant les aliments de saison, sains et light, vous pourrez à loisir vous faire plaisir, tout en gardant un œil sur votre balance. Voyons voir ce qui vous attend dans vos assiettes pour le mois de mai.

Le mois de mai est la période idéale pour déguster des poissons, comme la lotte, le merlu, la raie, la sole, le thon blanc et le turbot. Riche en oméga 3, les poissons tels que l’anchois (idéal en salade), le maquereau ou la sardine (grillée au barbecue, c’est de saison !) doivent impérativement faire partie de vos repas. Sans oublier les fruits de mer, à l’instar de la coquille St-Jacques ou des crevettes, des langoustines ou tourteaux. Peu importe la préparation, les poissons et fruits de mer font partie des aliments les moins riches et les moins gras. Comme on l’entend si souvent, le poisson le plus gras sera toujours moins gras que la viande la plus maigre. Même si cette annonce est souvent contestée par des scientifiques ou des médecins.

La consommation des viandes est elle aussi rythmée par les saisons en fonction du processus de reproduction, propre à chaque animal. Ainsi, en mai, vous pouvez vous faire plaisir avec du poulet et du canard, mais avec un peu plus de modération pour ce dernier, car il est plus riche en graisses. Dans un second temps, et pour varier les menus, vous pouvez déguster de l’agneau, du bœuf, du lapin et du veau. En revanche, faites une croix sur le gibier, ce n’est absolument pas la saison pour en manger.

Côté légumes, peu de variétés sont les reines du mois de mai. Outre les légumes de fin d’hiver ou de début d’été, vous pouvez allègrement manger des épinards, particulièrement légers, ils sont cependant riches en vitamines A, C, B9 et 9, en fer et en magnésium. Pour varier les menus, vous pouvez consommer des asperges (avec un très faible apport calorique), des petits pois, des pommes de terre primeur, des concombres (faiblement calorique et pourvoyeur de vitamine B9) et des courgettes (avec une grande densité minérale, notamment une teneur intéressante en potassium).

Côté fruits, c’est le début de la saison des cerises (véritable cocktail en vitamines C, A et B9, du potassium, des fibres qui stimulent la fonction intestinale et sa propriété diurétique), des fraises et des tomates, ce qui réjouira un grand nombre d’entre nous. Sans oublier la rhubarbe, gorgée d’eau et peu calorique, elle est riche en vitamines A, B, C, K, en minéraux et en fibres, qui lui confèrent des vertus laxatives intéressantes pour une détox.

Voici quelques recettes pour déguster ces aliments sains de saison
– En entrée, un tartare de Saint-Jacques à la mangue
– En plat principal, une florentine de lotte pour les amateurs de poisson
– Autre possibilité pour les carnivores, des brochettes de poulet au citron vert
– Et en dessert, une succulente tarte alsacienne à la rhubarbe

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le bisphénol A, facteur aggravant de l’obésité et de diabète

Outre des risques sur l’environnement, en particulier sur le monde aquatique, l’exposition au bisphénol A (BPA) a des effets sur le corps humain. Les risques sur le système reproducteur, sur le cerveau, sur la thyroïde, sur le système immunitaire, sur l’intestin, sur la prostate (cancérogénicité) et sur le sein (cancérogénicité) ont déjà été établis par […]

Révolution technologique : les objets connectés pour faire du sport et maigrir

La technologie s’est véritablement emparée de notre quotidien. Sa dernière « trouvaille » : les objets connectés pour faire du sport, pour rester en bonne santé ou perdre du poids. Le but : atteindre ses objectifs en quantifiant les performances en temps réel, c’est le « quantified self », l’automesure. Vous devenez ainsi votre propre […]

Le gras, une drogue comme une autre

Le gras, en particulier les triglycérides, agirait comme une drogue dure sur le cerveau, par le système de la récompense. C’est ce qu’ont révélé des chercheurs du CNRS, en publiant une étude dans la revue Molecular Psychiatry. Les chercheurs ont ainsi testé leur théorie sur des souris, chez qui ils ont simulé l’action d’un bon […]