Alerte sur les compléments alimentaires minceur

compléments alimentairesLa semaine dernière, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a publié ses recommandations concernant le danger que peuvent représenter certains compléments alimentaires, notamment ceux consacrés à la minceur, à base de fruits de Citrus spp.
Première incriminée : la p-synéphrine, substance présente dans l’écorce d’orange amère, très, voire trop, largement utilisée dans les compléments minceur qui visent une perte de poids ou de masse corporelle. L’Anses limite le seuil maximum de consommation de cette substance à 20mg/jour. Quantité qui est bien souvent dépassée par certains compléments alimentaires minceur, pouvant aller jusqu’à 72 mg.
Depuis qu’elle a lancé en 2009 son plan « Nutrivigilance », l’Anses a reçu 18 signalements d’effets indésirables suite à l’utilisation de la p-synéphrine, dont des atteintes cardio-vasculaires, des troubles hépatiques ou neurologiques. La plus grande prudence est donc de rigueur.

Recommandations

Outre de réduire la consommation de cette substance, l’Anses conseille de ne pas mélanger ce produit avec tout autre produit caféiné, préconise de ne surtout pas en rendre si vous souffrez de maladies cardio-vasculaires, d’hypertension, pour les femmes enceintes ou les enfants, ou si vous pratiquez intensément du sport.
Vendus en pharmacie, ces compléments alimentaires jouissent d’ordinaire d’une bonne notoriété auprès du grand public, car jouxtant les étals de paracétamol, ou autres médicaments disponibles en libre service. Il ne faut donc pas oublier que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, ne sont pas que des vitamines, et qu’il faut les consommer avec la plus grande modération.
Si vous souhaitez entreprendre un régime amincissant, parlez en votre médecin traitant ou à un nutritionniste.

E. B.

Pour plus d’informations sur les recommandations de l’Anses, rendez-vous sur le site internet de l’agence en cliquant ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*