Amendement Nutella : report de la taxe sur l’huile de palme

La Commission des Affaires sociales de l’Assemblée a décidé de reporter l’amendement « Nutella » proposé par Europe Écologie les Verts, qui vise une augmentation de 300 % de la taxe sur l’huile de palme. Présente dans de nombreux aliments, comme le Nutella, l’huile de palme serait aussi bien nocive pour la santé que pour l’environnement.
Cet amendement, d’ores et déjà adopté au Sénat, était proposé dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2013 et répondait à une logique de santé publique de lutte contre l’obésité. Il prévoit l’instauration d’une contribution additionnelle de 300 euros la tonne à la taxe spéciale prévue sur les huiles de palme, destinées à l’alimentation humaine.
Le rapporteur socialiste du projet a précisé qu’il « était préférable d’attendre un futur projet de loi de santé publique pour traiter des lipides de manière générale ». Affaire à suivre en 2013…

Quelle est la dangerosité de l’huile de palme ?

Le débat est actuellement vif entre industriels de l’agroalimentaire, médecins et scientifiques.
Trop riche en acides gras saturés, l’huile de palme est montrée du doigt par les médecins qui lui reprochent son impact sur l’obésité, d’augmenter le taux de cholestérol et de boucher les artères, à l’origine de nombreuses des maladies cardio-vasculaires et de cancers.
Au niveau environnemental, on déplore beaucoup le phénomène de déforestation, nécessaire pour les plantations de palmiers à huile.
Du côté de l’industrie agroalimentaire, on met en avant son faible coût qui en fait un aliment incontournable dans de nombreux produits, comme les céréales, les chips, les mayonnaises industrielles, la margarine, les glaces, les biscuits, les pains industriels ou encore les barres chocolatées.
Qui, de la santé publique ou de la logique économique, gagnera donc ce combat sur l’huile de palme ?

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*