Dis-moi comment tu manges et je te dirais…

français meilleur equilibre alimentaireLes consommateurs français mangent mieux qu’avant et s’intéressent beaucoup plus à leur alimentation.
63 % des sondés affirment accorder de l’importance à leur équilibre alimentaire, dont 21 % de façon quotidienne et primordiale et 15 % qui pratiquent au moins un régime. Ils sont 74 % à chercher sur Internet les informations culinaires et nutritionnelles qu’ils attendent. C’est ce qui ressort d’une récente enquête, publiée le 31 janvier 2017 par l’institut de sondage Harris Interactive et menée auprès d’un échantillon de 1000 Français, de plus de 15 ans.

Qu’entend-on par manger mieux ?

Quand on interroge ces sondés sur l’évolution dans leurs habitudes alimentaires, on constate que la consommation quotidienne de fruits et légumes est en hausse respectivement de 58 et 66 % depuis 2 ans, et la conso hebdomadaire de poissons a augmenté de 66 %. À croire que le refrain sur « manger plus de 5 fruits et légumes par jour » commence à être bien intégré.
La consommation d’œufs, de pain, de céréales et de fromages est stable.
En revanche, les consommateurs ont grandement diminué la consommation de certains produits : le chocolat de 64 %, le lait de 37 %, les jus de fruits au quotidien de 34 %, la viande de 32 %, les biscuits de 22 % et le vin de 16 %.

À la recherche de qualité

Sensibilisés par les scandales et les crises alimentaires successives vécues depuis les années 90, à commencer par la crise de la vache folle, les Français, en particulier les seniors, ont modifié leurs habitudes alimentaires :
– ils recherchent à 67 % la fraîcheur des produits
– ils attendent à 59 % une plus grande traçabilité et des informations sur l’origine des produits
– ils achètent à 59 % des produits sans pesticides et à 53 % sans OGM.
Les femmes se distinguent concernant la qualité de l’élevage et le respect du bien-être animal qu’elles recherchent à 48 %.
Enfin, dans un souci de recherche d’information de la valeur nutritionnelle des produits achetés, et donc consommés, 64 % des sondés jugent utile un système d’étiquetage coloré des produits alimentaires, préconisé par les autorités publiques.

Et dans le futur, comment allons-nous manger ?

Et l’étude va un peu plus loin, en classant les réponses sur les habitudes alimentaires en 3 catégories.
Dans les pratiques anciennes, on citera bien évidemment le végétarisme, que 5 % des sondés affirment pratiquer.
Plus récemment, on a vu apparaître, depuis environ 1 an, la tendance du sans gluten.
Et dans les nouvelles tendances que l’on peut citer se trouvent la mode vegan, le régime crudivore, la chrono-nutrition, le régime paléo ou encore le flexitarien.
Autre tendance qui commence à être significative et qui va s’accroitre dans le futur : le fait-maison. Aujourd’hui, les sondés sont :
– 54 % à confectionner leurs soupes de légumes maison
– 38 % à cultiver leurs herbes aromatiques
– 35 % à confectionner leurs confitures et compotes
– 18 % à façonner leur pain
– 10 % à confectionner leurs yaourts.

E. B

Pour en savoir + , retrouvez toutes les infos et les chiffres clés de l’étude en cliquant ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*