En Nouvelle-Zélande, un immigrant obèse est menacé d’expulsion

Flag_of_New_Zealand.svgC’est une triste et scandaleuse situation dans laquelle se trouve un Sud-africain souffrant d’obésité. Immigré depuis 5 ans en Nouvelle-Zélande, Albert Buitenhuis, 130 kilos sur la balance, n’a jamais eu aucun problème pour renouveler son visa de travail. Mais cette année, l’administration néo-zélandaise refuse de lui accorder son visa, sous prétexte qu’il est obèse. La raison : l’administration ne veut pas supporter les coûts médicaux que l’obésité pourrait provoquer chez cet immigrant, des complications liées au diabète, à l’hypertension ou des maladies cardio-vasculaires.
 « Il est capital que les migrants aient un état de santé acceptable, pour minimiser les coûts et le travail pour les services médicaux de la Nouvelle-Zélande » a affirmé un agent de l’agence néo-zélandaise de l’immigration.
Certes, l’obésité est un grave problème de santé publique sur l’île néo-zélandaise, puisque 27 % de sa population de plus de 20 ans souffre de surpoids, mais de là à expulser ses immigrants ! D’autres solutions peuvent être trouvées pour lutter contre le surpoids.
Albert Buitenhuis a fait appel de la décision. Il a tenu à rappeler qu’il essayait de perdre du poids et qu’à son arrivée sur le sol néo-zélandais, il pesait 30 kilos de plus qu’aujourd’hui.

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*