Évaluer le risque d’obésité infantile, c’est possible

comment evaluer risque obesite bebeOn peut aujourd’hui prédire les risques d’obésité d’un enfant dès sa naissance. C’est ce qui ressort d’une expérience menée par des chercheurs du CNRS, sous la coordination du professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS/Université Lille 2/Institut Pasteur de Lille). L’étude portait en effet sur l’analyse des données recueillies auprès de 4 000 enfants finlandais nés en 1986 et suivis depuis la naissance jusqu’à l’adolescence. Les données récoltées sont extrêmement simples : l’IMC de la mère et du père, le nombre de membres constituant la cellule familiale, la profession de la mère, le tabagisme pendant la grossesse, et enfin le poids du bébé à la naissance. Les chercheurs se sont ensuite appliqués à créer une équation sous format Excel pour calculer automatiquement le risque d’obésité.
Pour affiner leurs résultats, les chercheurs ont ensuite renouvelé l’expérience sur 1 500 enfants italiens et 1 000 jeunes Américains. Il en ressort qu’une amélioration de l’étude est possible en l’adaptant à chaque pays et en y incorporant des caractéristiques supplémentaires comme l’ethnicité aux États-Unis.
Rappelons quelques chiffres : en Europe, l’obésité infantile touche entre 10 % et 25 % des enfants. En France, 12 % des enfants de 5 ans sont en surpoids, dont 3,1 % sont obèses. L’obésité de l’enfant débute souvent très tôt et semble être déclenchée par la croissance extrême des premiers mois de vie. Une fois installée, elle est difficilement curable. La prévention est donc la meilleure stratégie pour lutter contre cette épidémie et elle doit être la plus précoce possible (source : communiqué de presse du CNRS).

Pour accéder au calculateur, cliquez ici.
Pour en savoir plus, cliquez ici pour lire l’intégralité du communiqué de presse du CNRS
Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*