Internet et télévision s’engagent dans la lutte contre l’obésité

csa message télé internet obésitéLe CSA vient de faire valider une charte de respect des bonnes habitudes alimentaires aux responsables des petits écrans. Une charte qui prendra effet dès le 1er janvier 2014.
Après la télévision, c’est maintenant au tour d’Internet de faire la promotion de la nutrition et des messages d’information du type « manger et bouger », « manger 5 fruits et légumes par jour » ou ne pas grignoter entre les repas. En effet, le CSA vient de signer une charte avec les chaînes de télé, les annonceurs et les producteurs, mais aussi les acteurs d’Internet. Les signataires se sont ainsi engagés à respecter une charte faisant la promotion de 14 bonnes habitudes alimentaires, en accord avec les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS).
Les chaînes de télévision ont également promis de diffuser des messages informant de la tenue de la Journée européenne de l’obésité (qui se tient habituellement début mai).

Plus d’engagements qu’en 2009

En 2009, la télévision avait déjà signé cette charte. L’objectif de l’époque était de supprimer les publicités néfastes dans la lutte contre l’obésité au cours d’émissions pour enfants. Or, après la bronca de certains annonceurs, le CSA avait uniquement demandé le respect de 8 points du programme.
Aujourd’hui, la charte a été considérablement amplifiée. Voici les principaux changements :
– 14 engagements du PNNS qui devront être respectés, au lieu de 8 précédemment
– 36 chaînes ont signé la charte, contre 19 auparavant
– La charte concerne aujourd’hui également les départements et territoires d’outre-mer (seulement la France métropolitaine jusqu’en 2014)
– Les chaînes de télé se sont engagées à augmenter le volume horaire des émissions dites de « santé », d’un peu plus de 400 heures en moyenne (entre 340 et 470), à environ 670 heures (entre 587 et 753 heures de diffusion).
– La création d’un comité d’experts a été approuvée

Les écrans, l’une des sources de l’obésité infantile

Cette nouvelle charte tombe à point nommé, au même moment qu’une nouvelle étude du Syndicat français des aliments de l’enfance, qui pointe du doigt le rôle des écrans, télé ou ordinateur, dans le surpoids ou l’obésité infantile. L’étude révèle que près de 30 % des enfants de moins de 3 ans mangent devant un écran. Beaucoup moins concentrés sur ce qu’ils mangent, ces enfants entretiendraient un rapport biaisé avec l’alimentation, les goûts et quantités n’étant pas perçus tels qu’ils devraient l’être, entraînant ainsi un risque de suralimentation et donc de surpoids. Chers parents, évitez, si possible, de faire manger votre enfant devant un écran, vous constaterez qu’il apprécie bien plus sa nourriture.

E. B.

Retrouvez plus d’infos sur la charte en cliquant ici
Consultez la Charte en cliquant ici
Pour consulter l’étude du SFAE sur l’alimentation des jeunes enfants, suivez ce lien
Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*