L’aspartame, déclaré sans risque pour la santé

aspartame blanchiLongtemps décrié et suspecté de favoriser certains cancers (foie et poumon par exemple) ou des naissances prématurées, l’aspartame vient d’être blanchi par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). « L’aspartame et ses produits de dégradation sont sûrs pour la consommation humaine aux niveaux actuels d’exposition », a affirmé l’Efsa dans un communiqué, en relevant toutefois l’exception pour les personnes souffrant de phénylcétonurie. Ses experts ont ainsi conclu que « l’aspartame n’entraînait pas de dommages pour le cerveau et le système nerveux et qu’il n’affectait pas le comportement ou le fonctionnement cognitif chez les enfants et adultes ».

Une DJA de 40 mg/kg par jour

Une consommation quotidienne ne serait donc pas nocive pour la santé selon l’Efsa, qui fixe la dose quotidienne maximum de consommation d’aspartame, la DJA (dose journalière acceptable), à 40 mg/kg. Quand on sait qu’une canette de soda light contient 180 mg d’aspartame, on peut supposer qu’une personne de 65 kilos peut boire jusqu’à 14 canettes de soda light, sans risque pour sa santé d’après l’Efsa.
En revanche, son très fort pouvoir sucrant (d’environ 200 fois supérieur au saccharose traditionnel) peut favoriser le diabète, en augmentant fortement le taux d’insuline, et inciter le corps à manger davantage et toujours plus sucré.
L’industrie agroalimentaire a de quoi être soulagée, à l’inverse de l’ONG Réseau Environnement Santé qui compte réclamer une commission d’enquête parlementaire, refusant que l’Autorité européenne prenne l’avantage sur les mises en garde des autorités françaises.

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*