Le Belviq, une nouvelle pilule anti-obésité

Une première depuis 13 ans ! Le Belviq, ou la lorcaserin, traitement anti-obésité des laboratoires Arena Pharmaceuticals, vient d’être autorisé par l’Agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration. Dans ce pays où près d’un tiers des adultes sont obèses, cette pilule arrive à point nommé.
Prescrite uniquement aux patients avec un IMC supérieur à 30 et pour ceux ayant un IMC de 27 mais souffrant d’hypertension artérielle, de diabète ou de cholestérol, cette molécule agit directement sur la sensation de faim. En effet, la lorcaserin régule l’appétit en agissant directement sur un récepteur de la sérotonine dans le cerveau. Un procédé déjà utilisé par de précédents médicaments anti-obésité, retirés depuis du marché.
Lors des essais cliniques, pratiqués sur 8 000 patients, la perte de poids a été en moyenne de 5% du poids des patients, mais pouvant aller dans certains cas jusqu’à 10% en un an.
Si le corps médical a accueilli plutôt favorablement le médicament, ce n’est pas le cas des organisations de défense du consommateur, qui craigne des maladies cardiaques.
Une nouvelle pilule qui devrait bientôt faire son entrée sur le marché français, qui reste cependant très réticent suite à l’affaire du Mediator. D’autant que les effets secondaires peuvent être importants, maux de tête, fatigue, nausées, problème de mémoire.

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !