Régime Montignac : le régime « resto »

Basé sur deux principes essentiels, le régime Montignac exclut les aliments à indice glycémique élevé et certaines associations au cours d’un même repas. Inventé il y a une vingtaine d’années par Michel Montignac, un homme d’affaires qui souhaitait perdre du poids, ce régime est aujourd’hui devenu un classique et s’adapte particulièrement aux personnes qui ont une vie professionnelle très active.

Bon ou mauvais glucides

La méthode Montignac distingue les sucres en deux catégories : les bons glucides, qui ont un indice glycémique bas, et les mauvais glucides qui ont un indice glycémique élevé. Un indice glycémique élevé augmente le taux de sucre dans le sang après le repas (insuline) et favorise ainsi le stockage des graisses. Les aliments qui font fortement grimper la glycémie sont les pommes de terre, le riz, les pâtes, le pain blanc, les céréales et les sucres raffinés, le sirop d’érable, le miel…
Avec un indice glycémique bas, les céréales complètes, les légumineuses et le riz complet sont conseillés deux à trois fois par semaine.

Dissociation protéines et féculents

Pour les lipides, le régime Montignac privilégie les acides gras insaturés comme les graisses de poisson et l’huile d’olive. Les graisses animales sont à éviter. Le vin est autorisé avec modération (un ou deux verres) s’il est consommé pendant le repas. Par ailleurs, certaines associations d’aliments sont bannies, notamment le duo glucides-lipides : gâteaux, biscuits, chocolat, viennoiseries, quiches, etc., sont exclus.
Ainsi le fromage pourra être consommé, mais seul, sans être accompagné de pain. L’association protéines animales/féculents ou légumineuses est aussi proscrite.
Vous devez choisir un plat de viande/poisson/œuf, accompagné de légumes, ou un plat de riz complet/lentilles/haricots rouges cuisinés avec des légumes.

Idéal pour manger au restaurant

Les fruits sont autorisés, mais ils doivent être mangés à distance des repas pour ne pas perturber la digestion. La consommation de café et d’alcool doit être fortement réduite. Ce régime est facile à suivre pour les hommes et les femmes d’affaires qui déjeunent souvent au restaurant, car il n’écarte que peu d’aliments et il n’est pas restrictif sur les quantités. Il permet ainsi de manger de presque tout et à sa faim.
Toutefois, même si le régime Montignac ne le souligne pas, une activité physique régulière deux à trois fois par semaine est conseillée pour une perte de poids durable et une bonne santé. Après quelques semaines de ce régime, une fois que le poids souhaité est atteint, vous pourrez réintégrer petit à petit les aliments à indice glycémique élevé tout en continuant à appliquer la méthode de dissociation, et en évitant les sucres concentrés (sucres raffinés, miel, mélasse, sirop).

Camille Monville

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*