Les bienfaits du vin rouge

Longtemps autorisé, voire préconisé, dans le régime méditerranéen, le vin rouge n’arrête pas de faire des émules, au niveau des régimes alimentaires. Aujourd’hui, de plus en plus de nutritionnistes, se basant sur plusieurs études scientifiques, conseillent de boire un peu de vin rouge lors d’un régime amincissant. Bon pour la santé et pour le cœur, le vin rouge lutterait également contre la prise de poids, le cholestérol et le stockage des graisses.

Procédés phénoliques

Et ses bienfaits, on les doit aux deux molécules antigraisses présentes dans le raisin, surtout dans la peau, et dans certains fruits rouges comme la grenade : le resvératrol et le piceatannol. Il s’agit de deux procédés phénoliques présents dans le vin rouge et bloqueurs de l’adipogenèse. Adip quoi ? Adipogenèse, à savoir la fabrication du tissu adipeux et le stockage de lipides par les adipocytes, en clair l’installation des graisses dans le corps.

Cholestérol et diabète

Outre des bienfaits au niveau du cœur et de la maladie d’Alzheimer, le vin rouge permet ainsi de lutter contre l’obésité et le diabète. Riche en composés phénoliques, le vin possède ainsi des vertus antioxydantes, anti-inflammatoires, et agit dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, en particulier s’il est complété par un régime riche en oméga-3.
Dernier bienfait du vin rouge, et non des moindres : son action retardant l’adipogenèse, permettant de lutter également contre le mauvais cholestérol, appelé LDL.
Des vertus, certes, mais il ne faut pas non plus en abuser, car le vin reste un alcool, avec des taux de sucre élevés et des risques d‘accoutumance. À consommer avec modération.

E. B.

Pour info : un verre de vin compte environ 70 kcal par verre, une bière 140 kcal, un verre de 4 cl de cognac 200 kcal, un verre de Martini 200 kcal et un whisky 340 kcal. Privilégiez donc le vin rouge à tout autre alcool.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*