Les parabènes, le mal démasqué ?

Les parabènes, utilisés comme conservateurs dans l’industrie cosmétique, pharmaceutique mais également dans les produits alimentaires, suscitent aujourd’hui l’inquiétude des consommateurs. Décriés par les associations de consommateurs alarmées par différentes études relatives à leur toxicité, les parabènes sont plus que jamais dans la ligne de mire. Mais est-ce vraiment justifié ?

Qu’est-ce que les parabènes ?

Les parabènes sont des enzymes qui ont pour rôle d’inhiber la prolifération microbienne. Il existe des parabènes naturels que l’on trouve dans certains fruits et légumes comme la fraise, la carotte ou encore l’oignon, ils sont également présent dans certains fromages et jus. Puis il existe les parabènes utilisés comme conservateurs, car ils sont réputés pour leurs propriétés antibactériennes et antifongiques et sont couramment utilisés dans les cosmétiques, les médicaments et les aliments. On les trouve dans plus de 80% des produits liés à l’hygiène ; crème, shampoings, mousse à raser, gels douche… Mais aussi dans plus de 400 médicaments parfois délivrés sans ordonnance comme la Biafine, les sirops Drill et les crèmes d’Arnican. Quant aux aliments, leur utilisation date déjà de plus d’une cinquantaine d’années et on les trouve encore aujourd’hui dans les gâteaux, les biscuits, les boissons sucrées, confitures, bonbons… Cependant, leurs activités ne s’arrêtent pas là, ils seraient très communément utilisés dans les emballages, les peintures, les adhésifs, les produits du tabac et même certains jouets.

Quels sont les risques ?

Selon une étude parue en 2004, les parabènes pourraient être à l’origine de certains cancers du sein et seraient également mis en cause dans les problèmes de fertilité masculine du fait de leurs propriétés ostrogéniques. Ces études restent sujettes à controverse et la confirmation de ces risques n’a pas encore été prouvée. Cependant, il est vrai que la dose de parabènes dans notre quotidien a considérablement augmenté ces dernières années et nous ne connaissons pas encore bien son assimilation à forte dose dans notre organisme. D’après l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé), les parabènes sont généralement bien tolérés, et elle a autorisé, en 2005, la poursuite de son utilisation aux conditions prévues par la réglementation actuelle, de 4 des 5 parabènes les plus couramment utilisés (méthyl, éthyl, propyl et butyl parabens). Cependant, face à l’inquiétude grandissante, les firmes cosmétologiques se tournent vers des produits sans parabène et désormais les mentions « sans parabène » fleurissent sur les emballages. Par ailleurs, l’Assemblée nationale a adopté, le 3 mai dernier, une proposition de loi visant à interdire les produits contenant des parabènes, le texte attend maintenant de passer devant le Sénat.

Rendez-vous sur Hellocoton !