Mince ou ronde, l’idéal beauté fait son tour du monde

Si, dans certains pays, la traque aux kilos superflus tourne à l’obsession, dans d’autres, la séduction d’une femme se mesure avant tout à ses rondeurs. D’une culture à une autre, rien de plus fluctuant que les canons de beauté… Nous commençons cette série avec le monde occidental et asiatique, où la culture de la mineur est bel et bien réelle, même si l’obésité fait de plus en plus rage, à cause d’une alimentation déséquilibrée, grasse et d’un manque d’exercices.

obeseL’obésité : un vrai fléau

Selon les normes occidentales, la tendance est à la minceur, voire à la maigreur. Les regards se tournent ainsi vers les Kate Moss, Victoria Beckham, Nicole Richie ou encore Mary-Kate Olsen, qui font la une des magazines. Et pourtant, on ne peut pas dire que la majorité des femmes ont la taille mannequin. Summum du paradoxe : les Etats-Unis, où l’obésité fait figure de fléau national, avec 40 % de la population qui souffre de cette maladie. Un chiffre qui d’après l’OMS pourrait doubler d’ici 2030. hamburgerAu royaume du hamburger, les calories sont reines ! Car la cause principale de ce débordement de graisse est l’excès de nourriture. L’américain grignote sans arrêt, surtout quand il est avachi devant sa télévision, où il passe en moyenne cinq heures par jour. La coutume des repas en commun y est de moins en moins répandue, on mange vite, trop vite. Bref, des habitudes toutes très néfastes pour la ligne et la santé. Une mode occidentale qui commence à dériver sur le continent asiatique. La Chine serait sur le point d’entrer dans le palmarès de l’obésité, avec près de 200 millions de Chinois qui seraient obèses.

Les Japonaises refusent de suivre la mode sumo

Alors que le sumo reste l’un des sports traditionnels japonais le plus en vogue, les Japonaises, elles, refusent de suivre le régime alimentaire de leurs compatriotes sumotoris, qui pèsent entre 90 et 105 kilos. Car au royaume nippon, les minces sont reines. Les jeunes Japonaises seraient 80 % à vouloir maigrir et investissent des sommes considérables japonaisepour rester fines. Et l’un des régimes les plus en vue, c’est le régime Okinawa. Un principe très simple : lutter contre la suralimentation, en ne mangeant que 80% de son repas. C’est le principe Hara Hachi Bu, qui consiste à toujours rester légèrement sur sa faim et à ne jamais se resservir. Sans oublier une alimentation saine, composée essentiellement de soja, d’aliments riches en protéines, de poissons, d’algues riches en oméga-3, de fruits et de légumes. Le tout agrémenté du thé vert, excellent antioxydant et antidiabète.
Et apparemment ça marche, puisque le Japon se retrouve tout en bas du palmarès de l’obésité établi par l’OCDE, aux côtés de la Corée, avec un taux de 3% de population obèse.

Et vous, préférez-vous une femme bien en chair ou un fil de fer ???

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rétroliens

  1. […] lire, ou relire, le premier chapitre de cette série, cliquez ici. Suite et fin de notre « Tour du monde de la beauté » la semaine […]

Donner votre avis

*