Récit d’une « miraculée » des régimes

« Ma balance et moi, journal d’une repentie des régimes », de Carole-Anne Eschenazi, est le récit de cette « miraculée » des problèmes de poids, comme elle aime à se définir. Véritable témoignage personnel et profond, ce livre n’est pas un recueil de conseils ou d’astuces pour maigrir. C’est le récit de ce qu’elle a vécu, de son combat contre les kilos en trop, de sa prise de poids vertigineuse, jusqu’au fatidique sommet des 90 kilos, en raison d’orgies alimentaires qu’elle se permettait, frôlant parfois la boulimie.

De la suralimentation à la sous-alimentation

Puis un jour c’est le déclic. Trop c’est trop, il fallait maigrir pour être belle, pour correspondre aux diktats de la minceur, prônés par la société, les médias, voire le monde médical. Des canons de la beauté de plus en plus maigres, de plus en plus ineptes. S’ensuivent alors des phases de sous-alimentation, multipliant les régimes et les périodes de « disette », à base de fromage blanc 0 %. Le fameux Graal est atteint, elle ne pèse que 55 kilos. Trop peu pour être belle comme lui dira son entourage, mais « j’avais réussi, j’avais atteins mon but, affirme-t-elle, je me moquais bien d’être belle puisque j’étais mince, très mince. C’était là l’essentiel ! » La beauté était secondaire, sa maigreur devenait arrogante. Mais paradoxalement, ce qui la sauvé de cette spirale de la maigreur, c’est la faim. Cette fameuse faim qui l’avait incité à maigrir, mais qui, arrivée à 55 kilos, l’a poussé à reprendre du poids, pour atteindre, au bout de 20 ans, son nouveau poids d’équilibre, son poids santé.

À l’écoute de son corps

« Pas complètement tirée d’affaire, je me trouve comme une équilibriste sur un fil ténu. Je suis en phase de rééducation, de réconciliation », précise-t-elle. Tout n’est pas encore gagné, seul le temps permettra de le dire. « Mais aujourd’hui, une meilleure connexion s’opère entre moi et mon corps, j’arrive à écouter ma faim, ma satiété et mes envies. J’ai même une vie sociale satisfaisante et nourrissante ! », précise-t-elle avec ironie. Cependant, elle nourrit toujours de grandes appréhensions, notamment par rapport à la maternité et cette prise de kilos volontaire qui lui fait tant peur. Véritable rescapée des régimes, la nourriture ne redeviendra pas un comportement naturel, spontané. C’est un véritable travail au quotidien de confiance, d’acceptation, de conscience et d’amour de soi.

Ce livre est le fruit d’un long travail de maturation, une sorte de déclic inconscient, il fallait qu’elle se livre. Son moyen d’expression à elle : l’écriture, qui s’est imposée à elle comme une évidence. « Après toutes ces années, ça a jailli d’un coup. Je ne m’arrêtais plus, les mots s’enchaînaient et, en quelques jours, tout est sorti », affirme-t-elle. Avec le secret espoir que ce livre redonne confiance à d’autres femmes qui désespèrent de ne voir s’affiner leurs formes disgracieuses, de ne voir disparaître leurs kilos en trop.

Propos recueillis par Emilie Bedos

Le livre « Ma balance et moi, journal d’une repentie des régimes », de Carole-Anne Eschenazi est publié aux éditions Ellebore.
Carole-Anne Eschenazi a pour projet d’éditer très prochainement un blog.
Rejoignez sa page Facebook en cliquant ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*