Abdominaux


La boxe féminine : un combat contre la graisse !

boxe féminineLa boxe féminine est devenue très tendance et grandement favorisée dans l’objectif de perte de poids et dans le cadre d’un régime amincissant.
Le film « Million Dollar Baby » avait ouvert la voie en 2005 avec une Hillary Swank campant avec brio la jeune boxeuse de 31 ans, Maggie Fitzgerald. Un film magnifique salué et récompensé de 4 Oscars, dont celui de la meilleure actrice, attribué pour Hilary Swank.
Au niveau sportif, les combats des boxeuses, comme Laila Ali, fille du légendaire Mohamed Ali, ou Myriam Lamare, championne du monde poids super-légers, ont popularisé la boxe féminine et l’ont fait connaître au grand public.
Mais qu’en est-il au niveau physique ? Quelle incidence la pratique de la boxe a-t-elle sur le corps ?

Une grande dépense énergétique

Fini les cours d’aquagym, de fitness et de danse, le « girl power » a frappé et les filles ont décidé de porter des gants en cuir. Extrêmement sportive et tonique, la boxe, notamment française, également appelée savate, attire de plus en plus de femmes qui souhaitent se dépenser. Très cardio, la boxe est un sport qui entraîne une grande dépense d’énergie. Comptez plus de 800 calories par heure de sport pratiquée, soit le double d’une séance de natation.
Un renforcement musculaire garanti qui redessine et fuselle en profondeur parfaitement bien tous vos muscles, jambes, abdominaux, fessiers, biceps et triceps.
Sans oublier le gain en souplesse, en équilibre, en endurance, en détente et en réactivité. En clair, on frappe pendant une heure avec les pieds et les mains, toujours en extension. De quoi suer un peu quand même !

En quoi consiste ce sport ?

Après un échauffement obligatoire et indispensable à la corde à sauter, pour éviter toute foulure, entorse ou autre déchirure, le combat avec son adversaire peut commencer. Le but : chercher à frapper l’autre, sans la sonner tout de même, et esquiver tous les coups de l’adversaire. Uppercut, crochet et jeu de jambes, le vocabulaire et les manœuvres sont identiques à la boxe pratiquée par les hommes.
L’entraînement se poursuit en solo, face à son sac de frappes. Le moment où l’on peut se lâcher à 100 %, un véritable défouloir où l‘on abat toutes ses forces sur le sac. Et on finit tranquillement la séance par des étirements, indispensables pour apaiser les muscles et atténuer les courbatures, qui ne manqueront pas, vous pouvez en être certaines.

En clair, la boxe féminine est un sport intensif musculairement parlant, et un excellent exutoire où frapper, esquiver et sautiller deviennent les maîtres mots de cette activité à la mode chez les femmes.

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand courir rime avec plaisir

Pratiquer un sport, surtout lorsque l’on est une femme active, n’est pas toujours une chose facile. Entre horaires de travail tardifs, le mari, les enfants, les courses, le ménage, et quand il reste un peu de temps la vie sociale, faire une activité sportive régulièrement relève parfois de l’impossible ! Même si notre quotidien ressemble […]

Le trampoline : tous en piste !

Emprunté à la gymnastique sportive, le trampoline fait son entrée dans les clubs de fitness, mais aussi dans nos salons et jardins ! Loin d’être une activité acrobatique, le trampoline se veut avant tout ludique. Pas question de réaliser des prouesses techniques à une hauteur vertigineuse comme en trampoline classique. Le trampoline de fitness n’est […]