Imc


Obésité de l’enfant : le juste poids de grossesse

juste poids de grossesseParmi les contrevérités ou les phrases idiotes que l’on a toujours entendues, « tu peux désormais manger pour deux » à une femme enceinte fait hurler les médecins. Bien évidemment, il ne faut surtout pas écouter ce genre de conseils, car la santé et la future obésité de votre enfant peuvent être en jeu.
L’alimentation de la mère et sa prise de poids pendant la grossesse peuvent être un élément déclencheur de futurs problèmes de poids du bébé. En clair, selon des scientifiques américains, le risque d’obésité infantile serait accru de 60 à 80 % si la mère ne prenait pas assez ou prenait trop de poids pendant la grossesse.
Sans oublier qu’une prise de poids excessive pendant une grossesse peut conduire à un diabète gestationnel ou à de l’hypertension ; à l’inverse, une prise de poids minorée peut entraîner des fausses couches.

Trouver son juste poids

Ni trop peu, ni pas assez, des scientifiques américains de l’université de Californie ont ainsi estimé le « juste poids » de la femme enceinte. Ils ont ainsi évalué le poids à prendre au cours de la grossesse en fonction de l’IMC de la future maman au début de la grossesse.
- Pour les femmes en en obésité, avec un IMC supérieur à 30, il est préconisé de ne prendre qu’entre 5 et 9 kilos pendant la grossesse
- Pour celles en surpoids avec un IMC compris entre 25 et 29, seulement 7 à 11 kilos
- Pour celles avec un IMC dit « normal » (entre 18,5 et 25), entre 11 et 16 kilos
- Pour celles avec IMC faible (inférieur à 18,5), il faudrait prendre entre 13 et 18 kilos

Surveiller son poids de grossesse

L’étude scientifique, publiée dans la revue médicale American Journal of Obstetrics and Gynecolgy, a été menée sur 4 145 femmes de Californie du Sud, entre 2007 et 2009, pour ensuite analyser les dossiers médicaux de leurs enfants entre l’âge de 2 et 5 ans.
L’étude a conclu que 20,4 % des enfants dont les mères avaient pris plus de poids que recommandé souffraient de surpoids ou d’obésité, et le chiffre est de 19,5 % pour ceux dont les mères n’avaient pas pris assez de poids. En revanche, le chiffre tombe à 14,5 % pour ceux dont les mères avaient pris le « juste poids » pendant leur grossesse.
Il apparaît donc clair que la surveillance de son poids pendant une grossesse est une nécessité. Cependant, il ne faut pas que cela vire à l’obsession. Vous pouvez quand même vous faire plaisir, mais sans être déraisonnable pour autant. N’oubliez pas également que, si vous êtes en forme, vous pouvez faire un peu d’exercices physiques, comme de l’aquagym spéciale grossesse ou de la marche.

E. B.

Pour retrouver les conclusions de l’étude, cliquez ici
Rendez-vous sur Hellocoton !

Audrey Tautou : un appétit d’oiseau

De nature très mince, Audrey Tautou n’a aucunement besoin de s’astreindre à un régime alimentaire pour conserver sa silhouette fluette. Avoir une bonne hygiène de vie et pratiquer une activité sportive lui suffisent amplement, plus pour garder la forme que la ligne. Dès le réveil, elle boit un grand verre d’eau, histoire de purifier son […]

Obalon : un nouveau procédé anti-obésité

C’est une avancée médicale de premier ordre. Fini les opérations invasives de chirurgie bariatrique pour maigrir ! Bientôt, l’Obalon, une sorte de ballon gastrique, sera mis sur le marché. Il s’agit d’une capsule, développée par une firme pharmaceutique américaine, qui permettrait de lutter contre l’obésité. Mais quel est son procédé ? La capsule contiendrait une […]

Le surpoids touche un adulte sur 3 dans le monde

Le surpoids et l’obésité toucheraient un adulte sur 3 dans le monde, soit 1,46 milliard de personnes. C’est ce qui ressort d’une étude révélée par un think tank britannique, The Overseas Development Institute. Le cercle de réflexion atteste que le pourcentage de personnes ayant un IMC supérieur à 25 serait passé de 23 à 34 […]