Mincuer


Régime groupe sanguin : 0 + A-B = l’équation minceur

Est-ce que notre rhésus sanguin peut définir notre alimentation ou est-ce un régime farfelu de plus ? Et si votre difficulté à perdre du poids s’expliquait par un régime non adapté à votre métabolisme ?
Puisque notre groupe sanguin détermine notre type de globules blancs et notre « terrain » médical, il est intéressant de s’interroger sur son rôle dans l’assimilation des aliments. C’est à partir de cette théorie qu’en 1982, le médecin américain Dr Peter J. D’Adamo* a fait un lien entre l’incompatibilité du sang et de l’alimentation. Il définit ainsi quatre régimes adaptés aux quatre rhésus sanguins : O, A, B et AB.

Chasseur-cueilleur ou cultivateur ?

Les personnes de groupe O ont un métabolisme de « chasseur ». Ce sont des mangeurs de viande munis d’un tube digestif robuste et qui ont besoin de pratiquer une activité physique intense pour gérer leur stress. Intolérant au gluten (présent dans le blé) et aux produits laitiers, le type « O » améliorera sa digestion et obtiendra une perte de poids en privilégiant les protéines animales (sauf le porc) et les légumes (en particulier les légumes verts).
A l’inverse du groupe « O », les personnes de groupe « A » auraient un profil plutôt végétarien, ce sont « les cultivateurs ». Adapté au mode de vie sédentaire, mais doté d’un appareil digestif plutôt sensible, le groupe « A » doit éviter les viandes que son métabolisme transforme rapidement en graisses. De même, il digère assez mal les laitages. Poissons, céréales, produits à base de soja, fruits et légumes seront donc à privilégier pour rester mince et actif.

Les Cro-Magnons modernes

Les personnes appartenant au groupe « B » sont dotées du métabolisme le plus équilibré et le mieux adapté à notre alimentation moderne. Le type « B » peut manger de tout car son système immunitaire est puissant et son tube digestif assimile très bien les laitages. Toutefois, il doit éviter certaines noix et céréales (cacahuètes, sésame, blé, sarrasin, lentilles, maïs) qui ralentissent son métabolisme. Les viandes, abats, œufs, légumes verts et laitages maigres lui sont bénéfiques.
Enfin plus complexes, les personnes de type « AB » sont de véritables caméléons ! Vieux de moins de mille ans et concernant seulement 2 à 3% de la population mondiale, le groupe AB s’assimile tantôt au groupe A, tantôt au groupe B. Si son appareil digestif est sensible, son système immunitaire s’adapte à tous les environnements et aux évolutions diététiques. Le type « AB » devra toutefois éviter fortement les viandes rouges qui « encrassent » son organisme et privilégier les poissons, fruits de mer, algues et soja.

Et vous, pensez-vous que votre groupe sanguin peut influencer votre alimentation ?

Camille Monville

* « 4 groupes sanguins 4 régimes » du Dr Peter J. D’Adamo
Rendez-vous sur Hellocoton !