Rosbeef de cheval


Les bienfaits de la viande de cheval

viande chevalAvec le scandale de la viande de cheval dans les produits surgelés, les Français redécouvrent cette viande, longtemps laissée de côté, essentiellement pour une question d’image ou par conviction personnelle. D’ailleurs on ne peut que constater une baisse des boucheries chevalines chez nos commerçants traditionnels. Alors qu’au XIXe siècle, les médecins prescrivaient même à leurs patients de manger du cheval s’ils souffraient d’anémie en raison de la forte teneur en fer de cette viande rouge.

Un bon apport protéique, faiblement calorique

Avec un apport calorique faible, à hauteur de 110 calories pour 100 grammes de viande, et un taux de lipides très bas (essentiellement des acides gras insaturés), le cheval est indiscutablement un bon allié minceur. Moins calorique que la plupart des viandes, notamment le lapin, le poulet ou le rôti de veau (cf : voir tableau ci-dessous), c’est une viande particulièrement riche en protéines, à raison de 20 grammes pour une portion de 100 gr. de viande.
tableau viande cheval 2D’une bonne teneur en vitamine B3, B6 et B12 et en fer héminique, plus de 3mg pour une portion de 100 gr., la viande de cheval est également grandement conseillée à toutes personnes souffrant d’anémie, aux femmes, notamment enceintes, aux personnes âgées et aux enfants pour une bonne croissance.
D’une grande tendreté, la viande chevaline est idéale pour les amateurs de viande rouge.

Seul petit bémol à sa consommation : un parasite appelé trichine peut parfois se trouver dans la viande de cheval, entraînant une maladie appelée trichinellose. Mais depuis plusieurs années, des contrôles alimentaires sévères ont été instaurés. Évitez cependant de manger la viande de cheval crue, en tartare par exemple.

E.B.

Rendez-vous sur Hellocoton !