Sensation de faim


Un gène qui serait la cause de l’obésité dans 90 % des cas

gène cep 19 à l'origine de l'obésitéC’est ce que vient de révéler une étude scientifique américaine qui pointe du doigt le dérèglement du gène CEP19, mettant ainsi en cause le rôle de la génétique dans l’obésité.
Or, au départ, ce gène est un gène régulateur, qui aide à être et à rester mince. Mais, en mutant, en se déréglant, ce gène peut accroître la sensation de faim, augmenter la pression artérielle et doubler la masse graisseuse.
Les chercheurs ont pu constater que, sur l’ensemble de souris testées, le gène était déréglé dans 90 % des cas, entraînant ainsi un poids corporel et une masse graisseuse deux fois supérieurs aux autres souris (avec un gène fonctionnel), une alimentation supérieure et une activité moindre.
Loin d’être le seul gène incriminé par la médecine, on connaissait déjà le FTO, le KSR2 et le BMP8B, c’est une découverte qui permet de s’attaquer au dérèglement du CEP19 dans le cadre de la lutte et du traitement contre l’obésité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un anticorps, responsable de l’obésité, découvert

Des chercheurs de l’Inserm de Rouen viennent de publier une étude dans la revue  « Nature Communications » qui explique l’une des causes de l’obésité. En jeu : le rapport qu’entretiennent les obèses avec une hormone, la ghréline, celle de la faim. Ils en ont déduit que la présence dans le sang d’anticorps appelés immunoglobulines, […]

« Régime corset » : une méthode dangereuse à la mode

Qui aurait cru que ce sous-vêtement, certes beau, mais tellement inconfortable pour les femmes, se retrouve aujourd’hui à la mode dans les régimes. Car oui, le corset est de retour et est très tendance dans un régime amincissant qui fait fureur outre-Atlantique. Compresser la cage thoracique C’est la dernière fausse bonne idée d’un chirurgien plastique […]

Vers l’invention d’une puce contrôlant la faim…

C’est ce qu’élaborent en ce moment des chercheurs britanniques de l’Imperial College de Londres. La puce sous-cutanée électronique, appelée i2MOVE, serait capable d’analyser les messages chimiques de l’estomac, de les convertir en signaux électroniques brouilleurs de sensation de faim pour le cerveau. Ainsi, le consommateur ressentirait la sensation de satiété assez tôt et de manière […]