Sentiment de satiété


Amincissant à la pomme et à l’abricot

boisson amincissante à la pomme et à l’abricotPréparation : 15 minutes
Pour 1 personne

Ingrédients de la recette

– 6 abricots séchés
– 125 ml (½ tasse) de jus de pomme
– 100 g de yogourt nature faible en gras
– Muscade fraîchement râpée (pour garnir)

Préparation de la recette

– Dans une casserole, cuire les abricots dans un peu d’eau jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Égoutter.
– Passer au mélangeur les abricots, le jus de pomme et le yogourt.
– Garnir d’un peu de muscade pour servir.

Commentaire diététique

Presque un repas en soi, ce smoothie régalera ceux qui surveillent leur poids. Cette combinaison de fruits et de yogourt comble le besoin de se mettre quelque chose de sucré sous la dent. Les abricots sont riches en fibres et peu caloriques. Les pommes aident la digestion et l’absorption tout en calmant l’appétit, ce qui se révèle un atout pour les gens qui veulent maigrir.

BON À SAVOIR

Si vous suivez un régime, mangez beaucoup de fruits et de légumes frais ainsi que des fibres et des glucides complexes, buvez beaucoup d’eau et apprêtez vos aliments et vos boissons avec des fines herbes et des épices.

Cette recette vous est proposée dans la rubrique Perte de poids du livre « Boissons remèdes, 100 recettes délicieuses pour le corps et l’esprit », publié aux Éditions de l’Homme.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

La nouveauté de la semaine : la pilule connectée pour maigrir

Balance, bracelet et fourchette connectés, applications d’accompagnement au sport, coaching en ligne,…, bref la mode est véritablement au Smartphone comme meilleur allié minceur. Aujourd’hui, on vous parle de la dernière innovation en date : la pilule connectée pour maigrir. C’est en tous cas ce qu’affirme une société israélienne, Melcap System, qui affirme avoir trouvé le […]

La salive, responsable de l’obésité ?

C’est une récente étude scientifique internationale, menée par le CNRS, qui vient d’établir une corrélation entre la salive et l’obésité. En effet, la salive contiendrait un gène, appelé l’amylase, qui permet de digérer l’amidon, présent notamment dans les féculents et les sucres lents. Or, moins la salive contiendrait cette enzyme, plus les risques d’obésité seraient […]