Traitement anti-cellulite : la lipolyse interdite

C’est ce que vient de décider le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé, avec la publication d’un décret d’interdiction, prohibant le recours aux techniques de lyse adipocytaire à visée esthétique. Une décision qui fait suite au dernier avis de la HAS (Haute Autorité de Santé), rendu publique la semaine dernière. En cause : un manque d’efficacité certain, combiné à des effets secondaires indésirables, voire carrément dangereux.

Qualifiées de dangereuses, les techniques de lipolyse visées par cette interdiction sont celles dites « invasives », à savoir avec introduction d’un agent chimique ou thermique dans le tissu adipeux, mais aussi le laser transcutané, les ultrasons, infrarouges et radiofréquences. Le but : détruire les cellules graisseuses dans des zones ciblées, telles que les cuisses, les fesses, le ventre, etc., en y injectant un sérum de type physiologique. Leur mode d’action repose sur la lyse cellulaire obtenue par rupture ou par solubilisation de la membrane de l’adipocyte (cellule présente dans les tissus adipeux, spécialisée dans le stockage de la graisse). Ces techniques anticellulite ne sont pas associées à une aspiration de la graisse et sont réservées à de petites surfaces graisseuses. L’absence d’aspiration de la graisse dégradée pose aussi le problème du devenir de cette graisse, ou comment l’éliminer.

Une dangerosité avérée

Même si ces techniques de lipolyse ne sont pas considérées comme chirurgicales, elles peuvent, selon la HAS, présenter des risques pour les patients. Au dénombre des cas de nécroses cutanéo-graisseuses, pouvant entraînant des surinfections, des cas d’hématomes, d’œdèmes et d’ulcération cutanée. Dans certains cas, ces complications ont amené le patient à subir des traitements médicamenteux, avec des pansements répétés, parfois de lourdes prises en charge, avec intervention chirurgicale, drainage, exérèse et réparation, voire des hospitalisations. D’où la décision de pouvoirs publics, optant ainsi pour une interdiction immédiate.

Un procédé anticellulite très en vogue en ce moment, dû à un coût bien moins cher que les opérations de type liposuccion. Alors pour toutes celles qui souhaitent gommer leur peau d’orange avant l’été, pas d’inquiétude, des solutions saines peuvent vous y aider. Des règles de base simple à respecter : mangez équilibré, faites du sport et massez-vous avec des crèmes drainantes et des palper-rouler.

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !