Un anticorps, responsable de l’obésité, découvert

découverte d'un anticoprs responsable obesiteDes chercheurs de l’Inserm de Rouen viennent de publier une étude dans la revue  « Nature Communications » qui explique l’une des causes de l’obésité. En jeu : le rapport qu’entretiennent les obèses avec une hormone, la ghréline, celle de la faim. Ils en ont déduit que la présence dans le sang d’anticorps appelés immunoglobulines, alliés à la ghréline, augmentait et stimulait la sensation de faim. Les obèses seraient donc victimes de leur métabolisme hormonal, et non d’une grande gourmandise ou d’une trop faible volonté.
La cause est désormais connue, il ne reste plus qu’à trouver le remède qui permettra de réguler cette sensation de faim, ordonnée par l’hypothalamus, et lutter ainsi contre l’hyperphagie. Une découverte qui pourrait intéresser les 15 % de population obèse en France.
Cette étude rejoint une autre analyse faite par des scientifiques de l’University College de Londres, qui ont également démontré la responsabilité d’un gène, appelé FTO, qui stimulerait la sensation de faim liée à la ghréline, et donc l’obésité.

E. B.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*