Obésité : les Français prennent du poids

Une nouvelle étude sur les Français et l’obésité vient d’être publiée et ses conclusions ne sont pas des plus optimistes. Ainsi, l’étude ObÉpi-Roche 2012 offre un nouvel éclairage sur la situation française face à l’obésité et au surpoids.
Réalisée tous les 3 ans depuis 1997, avec l’Inserm, l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et le Kantar Health, cette enquête épidémiologique permet de mesurer la prévalence des Français à prendre du poids sur du court terme.
Le bilan, même s’il n’est pas très positif, n’est pas non plus alarmant. On constate que la hausse de la prévalence de l’obésité continue, mais beaucoup moins vite que lors des études précédentes. Pour cette 6e édition, elle n’est que de 0,5 % sur les 3 dernières années contre 1 % pour les précédentes éditions.
Même effet pour l’IMC et le tour de taille moyen, qui n’augmentent pas aussi vite que précédemment.
Quant aux disparités régionales et sociales, elles ne présentent pas de grands changements.

Des résultats précis

– En 2012, un tiers des Français adultes sont en surpoids, c’est-à-dire avec un IMC compris entre 25 et 30, et 15 % présentent une obésité, à savoir un IMC de plus de 30 kg/m2.

Le poids moyen de la population française a augmenté de 3,6 kg depuis 1997 (de 0,5 kg depuis 2009) alors que la taille moyenne a augmenté de 0,7 cm.

Le tour de taille a connu s’est élargi de 5,3 cm en 15 ans, passant de 85,2 cm en 1997 à 90,5 cm en 2012.

– On dénombre 3,3 millions d’obèses supplémentaires par rapport aux chiffres de 1997, portant le total à près de 7 millions.

L’IMC moyen est passé de 24,3 en 1997 à 25,4 en 2012

La prévalence de l’obésité est plus élevée chez les femmes, notamment chez les cas d’obésité de classe II (IMC compris entre 35 et 39,9) et de classe 3 (IC supérieur à 40) : 0,6 % chez les hommes contre 1,6 % chez les femmes

– En 2012, les régions affichant des taux de prévalence élevés sont le Nord-Pas-de-Calais (21,3 %), la Champagne-Ardenne (20,9 %), la Picardie (20 %) et la Haute-Normandie (19,6 %)
Les régions les moins touchées par l’obésité sont Midi-Pyrénées (11,6 %), Paca (11,7 %) et Pays de la Loire (11,8 %).

Pour plus d’info, vous pouvez consulter directement l’étude Obépi-Roche 2012 en cliquant ici

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donner votre avis

*